Quel avenir pour La République en marche dans la 11e circonscription du Pas-de-Calais ?

Le comité local de La République en marche (LREM) organisait, ce lundi 26 juin, au café le Bellevue à Oignies, dans le Pas-de-Calais, un atelier de réflexion sur l’avenir du mouvement, créé le 6 avril 2016 par Emmanuel Macron.

Une semaine après le second tour des élections législatives, le chantier s’annonce immense pour Anne Roquet et son équipe. La candidate LREM a été battue dans la 11e circonscription du Pas-de-Calais face à la présidente du Front national Marine Le Pen (58,6 % des voix contre 41,4 %). Mais ce résultat ne semble pas entamer la motivation de Mme Roquet, qui souhaite continuer le combat sur le terrain et être proche des habitants de la circonscription.

Avec la présence de Geoffrey Gorillot, suppléant de la candidate LREM aux législatives, et du coordonnateur local du mouvement, Rachid El-Kheng, une dizaine d’adhérents étaient présents pour débattre et discuter de l’avenir d’En Marche, au niveau local et national. Une initiative qui permet à chacun de s’exprimer et de participer aux prises de décision.

ROQUETAnne Roquet (à gauche) et des adhérents de LREM, au café le Bellevue à Oignies

Autour d’un verre et d’une ambiance amicale, les adhérents étaient répartis en groupes et devaient plancher sur la question : Que faire après les élections ? Une problématique importante pour En Marche, qui n’a pas réussi à séduire les électeurs dans le Pas-de-Calais, en particulier dans le bassin minier.

Trois principales questions ont été posées aux personnes présentes afin de les guider dans leur réflexion. Quelles sont les missions prioritaires de LREM ?, quels sont les objectifs de LREM au niveau local ?, et quel rôle doit avoir l’adhérent ?.

Le but était de répondre à chaque question en sélectionnant trois propositions parmi les 7 figurant sur le formulaire du mouvement. Un exercice démocratique et participatif qui a duré plus d’une heure. Les groupes devaient ensuite présenter une synthèse et faire émerger des idées qui seront reprises au niveau national.

Parmi les propositions phares, on retrouve : l’organisation de réunions publiques pour expliquer le programme et faire de la pédagogie, la mise en place d’une boîte à idées sur les marchés pour donner la parole aux citoyens, les cafés-débats où chacun peut s’exprimer et apporter une solution, la création d’un journal qui permettrait d’informer les habitants de la circonscription sur les réformes ou les lois à venir, la possibilité de poser des questions en direct sur Facebook pour faciliter les échanges, ou encore la promotion du programme et des idées d’Emmanuel Macron par les adhérents via des techniques plus traditionnelles, comme le porte à porte.

Autant d’idées qui espèrent trouver écho auprès des habitants de la 11e circonscription du Pas-de-Calais. Pour le moment, c’est le Front national qui a été plébiscité. Reste à savoir si le mouvement d’Emmanuel Macron arrivera à inverser la tendance et à convaincre les électeurs dans les cinq prochaines années.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s